CV. PEINTRE

PRINCIPALES EXPOSITIONS PERSONNELLES
1980. 1ère exposition à la Galerie Art Contemporain, Cours du Chapeau rouge. Bordeaux.
1981. Maison de la culture. Pauillac.
1985. Galerie Art Actuel. Toulouse.
1990. Centre d’Art Contemporain. Lormont.
1992. Centre Culturel, château Margaut. Talence.

PRINCIPALES EXPOSITIONS COLLECTIVES
1982. Musée de Soulac.
1982. Salon Septemvir, galerie des Beaux-arts. Bordeaux.
1983. 3 toiles sélectionnées pour le Salon Jeune peinture. Grand Palais, Paris.
1984. Salon Septemvir, galerie des Beaux-arts. Bordeaux.
1990. Festival d’Art contemporain. Toulouse.
1993. Exposition de la Collection municipale de Lormont.
1994. Galerie Varga-Darlet. Bordeaux.

« Ma peinture s’adresse à l’émotion, évidemment, mais à une émotion qui en plus d’être suscitée par la couleur et la forme, le serait également par une curiosité qui resterait en suspens. Il s’agit toujours d’évasion, d’un « ailleurs » qui se propose au travers de paysages, de présences animales décalées, d’écritures inconnues ou indéchiffrables, vagues palimpsestes, de traces et de citations culturelles qui peuvent entrer en résonance avec l’imaginaire de chacun… »

« La peinture de Bernard Manteau est une espèce d’orientalisme contemporain, qui associerait la "Nouvelle Figuration" et le romantisme des voyages, le mystère des cultures et l'élégance des formes… » René Bouilly.1989

En 1994, après un « succès » inattendu (17 toiles vendues durant l’expo de Talence et de nombreux achats de collectionneurs privés dans les mois précédents) je n’ai plus assez de toiles pour honorer mes engagements : 3 expositions personnelles prévues dans des galeries, à Agen, Toulouse et Bordeaux. Je réalise qu’il est difficile de mener de front deux professions (psychopédagogue et peintre) et je refuse l’idée que peindre devienne un travail, (se forcer à produire) aussi je décide d’abandonner, à la surprise de beaucoup. Je redeviens un peintre amateur et cesse de vendre. Ainsi soit-il.